coq agressif

Comment faire face aux poules agressives dans un poulailler ?

Les choses dans votre basse-cour sont-elles plus dures que ce qui se passe dans une cour de récréation ? Avez-vous une bande de brutes au sein de votre troupeau ?

Si oui, il est temps de prendre des mesures contre eux et de sauver les victimes vulnérables.

Après tout, vous ne voulez pas vous retrouver avec la moitié du troupeau meurtri et blessé. N’est-ce pas ?

Alors comment résoudre ce problème ?

Tout d’abord, vous devez savoir pourquoi le comportement violent commence. Car cette connaissance peut vous aider à le supprimer avant qu’il ne s’installe.

Qu’est-ce qui déclenche l’agression des poules ?

combat coq

Voici les principales raisons pour lesquelles les poules se retournent contre elles :

Espace étroits : Vos poules aiment leur espace personnel qui est réduit lorsque le poulailler en plastique est plus petit que les besoins du troupeau. Dans ce cas, la surpopulation pousse les poules à plumer et à picorer ceux qui sont près d’elles.

La survie du plus apte : Malgré l’environnement domestique, les poulets malades sont considérés comme le maillon le plus faible. Le troupeau décide donc qu’il vaut mieux éliminer le responsable avant qu’il ne les expose au danger.

Le danger des étrangers : vos poules prennent leur temps pour s’habituer aux nouveaux arrivants. Pendant ce temps, la brute préfère plumer et bousculer le nouveau venu pour lui montrer qui est le patron.

Chasseur d’ennui : Parfois, les poulets n’ont pas besoin d’une raison pour être des brutes. Elles se servent simplement des plus faibles comme d’un jouet.

En résumé, les poules agissent généralement sous l’effet du stress ou de l’ennui. Si vous parvenez à trouver un moyen de les calmer, vous supprimerez probablement leur comportement sauvage.

Comment faire face à l’intimidateur ?

coq faché

Voici vos meilleures options pour faire face à l’hostilité :

1. Thérapie de diversion :

Vous le savez peut-être déjà, mais les poules sont des créatures curieuses. Elles adorent picorer et gratter les objets lorsqu’elles explorent leur environnement. C’est pourquoi il est bon de les distraire de la poule victime en introduisant de nouveaux éléments dans le poulailler. Il peut s’agir de blocs de sable, de rondins détrempés ou de balles de paille.

2. Solution d’isolement :

Il y a deux façons d’aborder cette technique :

Certains propriétaires de volailles pensent que séparer la poule blessée de ses compagnes est une bonne mesure de sécurité. Cela la met à l’abri du danger et l’aide à se remettre du traumatisme. Mais cela risque de l’énerver davantage, alors réfléchissez bien.

L’autre stratégie d’isolement consiste à punir l’oppresseur. Continuez à l’éloigner du troupeau ou installez une « prison à poules » qui le garde derrière les barreaux pendant que le reste du troupeau est libre.

3. Supervision stricte :

Enfin, vous devez garder un œil attentif sur vos amis à plumes. Remarquez tout changement d’humeur et de tempérament avant qu’il ne dégénère en harcèlement physique. En outre, veillez à placer des nichoirs et des postes d’alimentation supplémentaires afin de créer un refuge de fortune pour le troupeau malmené.

En résumé, l’intimidation dans le poulailler peut être gérée si vous agissez intelligemment.

Besoin d’un coup de main ?

Pour ne pas avoir de poules malades, utilisez la terre de diatomee poule pour détruire les parasites.

Partager sur:

A lire également