Éleveurs de volailles : Peut-on apprendre à vos poussins à vivre en liberté ?

7 aviculteurs sur 10 pensent que l’élevage de poulets en liberté est la meilleure option.

Qu’en pensez-vous ?

Peu importe de quel côté du débat vous vous situez. Les aviculteurs ne seront peut-être jamais d’accord sur la question de savoir si l’élevage de poulets en liberté est une bonne stratégie ou non. Mais une chose est sûre, c’est qu’ils obtiennent un troupeau plus heureux et plus sain.

Cependant, l’une des principales raisons pour lesquelles les gens hésitent à laisser leurs oiseaux en liberté est la peur de les perdre. Ces problèmes d’abandon sont assez graves, car vos amis à plumes peuvent s’attirer toutes sortes d’ennuis lorsqu’ils vagabondent.

Alors comment apprendre à cette tête de plume à rentrer à la maison ?

poussin dans un pré

C’est très simple ! Vous devez commencer à inculquer de bonnes habitudes de liberté à votre troupeau dès le plus jeune âge. Cela implique des séances de formation patientes et beaucoup d’amadouement de votre part. Examinons les différentes étapes que vous pouvez suivre pour élever des animaux libres obéissants :

1. Suivre le leader

Le saviez-vous ? Les bébés poussins marquent aussi les humains de leur empreinte.🐣

Si vous élevez des bébés éclos, ils vous considéreront comme leur parent adoptif. Cela signifie qu’ils vous suivront instinctivement et seront attirés par votre voix. Vous pouvez utiliser cette caractéristique à votre avantage en conduisant le troupeau vers le poulailler quand vous le souhaitez.

2. Les bonnes habitudes

Vous savez peut-être déjà que l’un des plus grands obstacles de l’élevage en liberté est de faire rentrer le troupeau dans le poulailler. C’est particulièrement vrai pour les plus âgées qui aiment flâner.😎

Comment surmonter cet obstacle ? Au début, c’est vous qui les attirez avec votre voix. Mais en grandissant, ils s’habitueront automatiquement au poulailler. Tout ce que vous avez à faire est de les entraîner à retourner au poulailler à la tombée de la nuit. Quelques allers-retours et une routine bien établie les aideront à s’habituer en un rien de temps.

3. Friandises et appâts

Et si vos poussins ne vous imitent pas ? Et s’ils n’écoutent pas vos appels ?

Dans ce cas, vous devez utiliser la ruse classique consistant à les appâter à l’intérieur. Vous pouvez utiliser une traînée de friandises menant au poulailler. Mais cela risque de provoquer de nombreuses bagarres et chamailleries entre les poules. Nous vous suggérons donc de les attirer manuellement en progressant pas à pas à l’intérieur du poulailler.

Voici comment procéder :

➡Étape 1 : Appelez votre troupeau en jetant des friandises sur le sol.

➡Étape 2 : Rapprochez-les progressivement du poulailler.

➡Étape 3 : La prochaine fois que vous rassemblez le troupeau, vous devez être à la porte de l’étable.

➡Étape 4 : Au bout de quelques jours, commencez à mettre les friandises à l’intérieur du poulailler.

➡Étape 5 : Vos poules viendront volontiers chercher leur nourriture à l’intérieur.

Dans l’ensemble, cette petite astuce leur fait reconnaître que la nourriture se trouve là où se trouve le poulailler. Vous ne les verrez donc pas s’attarder sur le terrain pendant de trop longues heures.

En résumé, si vous envisagez d’élever des poulets en liberté, plus ils sont jeunes, mieux c’est. Non seulement ils seront attachés à vous, mais ils sauront se repérer dans votre basse-cour. Vous n’aurez donc pas à vous occuper d’oiseaux mal élevés ou fugueurs.

Vous envisagez d’élever des poules ?

Vos poussins ne peuvent pas être laissés en liberté dès le premier jour. Ils ont besoin de soins supplémentaires et d’une surveillance stricte avant de pouvoir battre des ailes. Dans les premiers temps, il est préférable de les élever dans un petit poulailler en plastique ou dans une couveuse.