💥Comment choisir son poulailler ?❤️🐓🐔🥚

Au regard des multiples bienfaits d’un poulailler pour une famille, il faut choisir son poulailler en plastique et l’installer, un est tout ce qu’il y a de plus bénéfique. Quel poulailler en métal sera le plus adapté pour soi ? Quelle surface aménager pour un bon épanouissement des poules ? Choisir une porte automatique de poulailler solaire ou manuel ? Autant de curiosités que nous satisferons ici.

Les 3 meilleurs poulaillers pas cher

Avis et tests nous ont conduits au comparatif des meilleurs poulaillers pas cher que nous vous présentons ici.

Poulailler Omlet eglu cube

poulailler omlet eglu cube
poulailler omlet eglu cube

Design, couleurs, solidité et sécurité caractérisent ce nouveau poulailler en plastique Eglu Cube qui fait un fort succès. Vous souhaitez acheter votre poulailler eglu d’occasion ? c’est possible.

Une paroi en plastique double, permet de faire face aux intempéries et de protéger les poules contre les rapaces.

La robustesse de la structure lui permet de braver l’usure du temps.

Ce poulailler peut facilement être déplacé si besoin se fait sentir, grâce à ses roues rétractiles.

Le système est fait d’un espace long de 2 m, d’un plancher en lattes et d’un juchoir interne. Un dispositif à glissière sert à vider les fientes. Consultez notre comparatif poulailler omlet.

Poulailler FeelGoodUK avis

Poulailler bois Feel Good UK
Poulailler bois Feel Good UK

Fait de bois et de plastiques, ce modèle de poulailler de la marque FeelGoodUK est fascinant par son allure qui imite parfaite nos maisons. Séduisant, le FeelGoodUK NCH10 est une pure réussite.

Cette cabane peut abriter 3 poules.

L’ouverture de la porte, ainsi qu’un plateau détachable favorisent un nettoyage aisé et efficace pour la sécurité des gallinacées.
Choisir son poulailler pas cher est parfait pour ceux qui veulent élever un nombre réduit de poules (175 cm x 66 cm x 100 cm). De par sa prestance, il a l’avantage d’être un élément décoratif frappant, pour le jardin.

Pourquoi choisir le meilleur poulailler de la marque feelgooduk ? Tout simplement que la marque FeelGoodUK continue de répondre aux besoins des aviculteurs. En proposant des poulaillers robustes et de qualité répondant à leurs attentes.

Poulailler Massage Imperial Chicken Coops

poulailler massage imperial chicken coops
poulailler massage imperial chicken coops

Pourvu de nichoirs, le Massage Imperial Chicken Coops Imperial Poulailler, avec ses 150 cm x 100 cm x 96 cm, est fait pour abriter 6 à 8 poules.

Majoritairement en bois, les matériaux de la cabane sont traités avec des substances non-nocives pour les volailles.

Une ouverture dans le toit facilite le nettoyage et la désinfection du poulailler. Une sorte de tiroir permet de vider les fientes de poules.

La volière est organisée en 2 nichoirs de 6 subdivisions et offre 4 perchoirs aux gallinacées. Les socles de la structure sont équipés de matières plastiques pour contrer l’humidité du sol.

Pourquoi avoir un poulailler dans son jardin ?

À cette interrogation, on pourrait répondre banalement : pour manger des œufs frais et de la bonne volaille bio. Les bénéfices sont cependant bien plus nombreux.

Un poulailler permet la traçabilité des œufs

Du jour de ponte à la date de consommation, du poulailler à l’assiette du consommateur, il y a un parcours. Parcours qu’il convient de connaître pour être renseigné sur ce que l’on s’apprête à acheter ou à manger. Comment se fait la traçabilité des œufs en Europe ? Sur chaque œuf, est imprimé un code de la forme suivante : X-AA-YYY-BB-ZZZ.

  • X correspond aux valeurs indicatrices (0, 1, 2, 3) du type d’élevage.
  • AA représente l’abréviation du pays membre de l’UE d’où provient l’œuf.
  • YYY renseigne le code de la municipalité où l’œuf a été produit.
  • BB permet d’identifier la province où la production de l’œuf a été faite.
  • ZZZ détermine l’identification de l’élevage.

Les indicateurs du type d’élevage

Le chiffre 0 révèle qu’un œuf provient d’élevage biologique. Les poules ont donc été nourries à 95 % de nourriture biologique. On peut donc constater la présence du logo bio d’Europe, et même parfois, le label AB.

Le chiffre 1 indique que les poules ont été élevées en mode liberté ou en plein air, jouissant ainsi de la latitude de se trouver des compléments alimentaires comme les vers et insectes dont elles raffolent. Le chiffre 2 renseigne que les poules ont été élevées dans un bâtiment, sans la possibilité de pouvoir gambader sur un terrain en extérieur. Quand au chiffre 3, quant à lui, indique un élevage en cage. Au sein de ce dernier, les poules reçoivent du calcium en complément de leurs alimentations.

Bon à savoir

  • Les œufs catégorisés « A extra », sont frais et sans traitement. Ils sont considérés extra frais jusqu’au neuvième jour de ponte.
  • Les œufs catégorisés « A », sont des œufs frais, sans traitement et sans avoir connu de conservation au réfrigérateur. Ces œufs sont consommables jusqu’au 28e jour après la ponte.
  • Les œufs catégorisés « B », sont des œufs dits déclassés. Ils ne sont pas mis en vente, mais ils sont utilisés en transformation alimentaire.
  • Combien de calories dans un œuf ? lisez notre article ici.

Choisir son poulailler pour le traitement des déchets

Omnivores, les poules mangent de tout et sont donc capables de digérer une quantité importante de déchet. En effet, une poule est capable, à elle seule, d’ingérer près de 150 kg de déchets organiques tous les ans. C’est tout simplement énorme.

Plus on aura de poules, plus on gérera sainement ses déchets.

Nourrir ses poules tout en se débarrassant de ses déchets sans avoir à payer un gros montant à la voirie, c’est tout bénef. Fruits pourris, épluchures, restes de légumes et de viandes, tout y passe. Ceci dit, les poules ont des préférences. En clair, il restera forcément des déchets. Il faut faire attention à ce qu’on leur donne, car certains déchets peuvent leur être préjudiciables.

Un poulailler 3 poules, c’est bon pour la famille

Consommer bio grâce à son poulailler

Manger des œufs frais et de bonne qualité, favorise une meilleure santé pour toute la famille. Élever ses poules soi-même, c’est contrôler la qualité nutritionnelle de la volaille qu’on consomme. En effet, quand on soigne soi-même ses animaux, qu’on les déparasite périodiquement, qu’on contrôle leur alimentation, on est sûr de manger bio à son tour.

Avoir un poulailler dans son jardin, offre l’occasion d’éduquer la progéniture à la culture du bio, à la découverte des animaux domestiques et à la production alimentaire. Cette transmission de valeurs, aura à coup sûr, des retombées positives sur des générations et des générations. Si vous souhaitez avoir une bonne poule pondeuse, choisissez la race de poule marans.

Parlant justement de consommer bio, les poules aident à avoir un potager bio. Comment ? En évitant à la famille d’utiliser des insecticides pour protéger les légumes par exemples. Les poules se nourrissant aussi d’escargots, de vers, de limaces et d’insectes dangereux pour les plantes du jardin, rendent un grand service au potager. Il faut pour cela permettre aux gallinacées de passer du temps dans le jardin tout en protégeant bien entendu les plantes, pour éviter des dégâts.

Choisir son poulailler avec enclos pour observer les poules

Les poules animent un jardin par leur présence, leurs activités. Les poules de décorations sont belles à voir. Les contempler est un régal pour l’esprit. Il existe plusieurs races de poules capables de donner de la gaieté au jardin. Les poules Soies par exemples, ont un plumage fascinant et atypique. Il existe des poules aux plumages hérissés, doux, multicolores et frisés. Il faut bien entendu que votre jardin soit délimité à l’aide d’un grillage à poules et si nécessaire d’un filet de protection pour poules.

Une poule est facile d’adoption, car elle est en général, attachante. C’est un animal profondément familier. Observer les poules se comporter entre elles est édifiant. Elles savent être des mères protectrices et n’hésitent pas à délimiter leurs territoires quand elles se sentent importunées par leurs congénères.

Le retour sur investissement du poulailler

Le retour sur investissement d’un poulailler est énorme, bien au-delà des espérances :

  • La gestion des déchets par les poules fait économiser doublement : moins de frais de d’évacuation des ordures ménagères et moins de frais pour nourrir les poules.
  • Les fientes de poules sont un excellent fertilisant. Ce qui évite d’acheter des engrais. Par ailleurs, étant donné que les déjections de poules sont extrêmement riches en azote, il est conseillé de les mélanger au compost. Il faut utiliser modérément les fientes pour éviter de brûler les racines des plantes du jardin.
  • Comme nous le disions un peu plus haut, pas besoin d’acheter d’insecticides : les poules se chargent de protéger le potager. Et cela, de manière saine.
  • Plus besoin de débourser de l’argent pour des œufs. Le poulailler en regorge suffisamment pour faire des gâteaux ou autres omelettes pour la famille.

Nos conseils pour bien choisir son poulailler

Si élever des poules procure beaucoup d’avantages, offrir un minimum de confort aux gallinacées, donne davantage de résultats probants. En plus de bien les nourrir, de leur offrir un cadre de vie sain et régulièrement entretenu, un suivi rigoureux et attentif par un vétérinaire qualifié serait d’une grande utilité.

Choisir son poulailler pour une poule sussex
Poule sussex dans le poulailler

Quelle surface pour mon poulailler ?

  • Lorsque l’on habite en ville, il est rare que l’on ait suffisamment d’espace. Il peut arriver que l’on soit contraint de ne se procurer qu’une poule. Quelle dimension idéale dans ce cas ? 0.5 à 1.5 m² par poule. Ceci dit, une poule vit difficilement isolée. Elle a besoin de vivre en communauté pour s’épanouir. Et comme elle est gourmande en espace, il faut prévoir entre 10 et 20 m2 par poule. Ces dimensions tiennent compte de l’espace extérieur dont a besoin une poule, pour se dégourdir et à grattouiller le sol à la recherche de vers et autres insectes à déguster.
  • Une poule appréciera la compagnie d’une congénère avec qui elle pourra se chamailler de temps à autre. Pour une population de 2 individus, une surface allant de 1 à 3 m² est nécessaire pour le poulailler. Pour ce qui est de l’espace de promenade et de loisir, il faut compter 20 à 40 m².
  • Une volière de dimensions moyennes (pour 3 poules) doit avoir un strict minimum de 1.5 m² de superficie. Donner aux poules plus d’aise, favorisera une bonne ambiance. Pour ce faire, isoler un pondoir automatique à l’intérieur du poulailler, sera une bonne idée. Une fenêtre dans le toit permettrait de faire entrer la lumière en journée. Ensuite reconstituer un environnement naturel à l’intérieur du poulailler sera très apprécié par les poules. Pour cela, il faut créer des perchoirs pour les poules. On constatera que c’est la poule qui réussit à imposer son autorité qui se perche tout en haut.
  • Une population de 4 poules doit être installée dans un grand poulailler. Sachant que 4 poules (en fonction de leur race) donneront en moyenne 680 à 1000 œufs par an, il convient de réaliser un poulailler suffisamment grand (2 m² à 6 m²). L’espace ouvert délimité par un filet de protection pour poulailler quant à lui, doit couvrir un minimum de 40 m². Veiller à ce que cette surface soit pourvue de verdure. Les gallinacées n’en seront plus qu’heureuses (elles pourront gratter, chasser, gambader et s’épanouir).

Combien de poules dans mon poulailler ?

Le nombre de poules à adopter est fonction de plusieurs facteurs, notamment de l’espace dont on dispose. Pour leur éviter la solitude, on adopte un minimum de 2 poules. En outre, 2 à 3 poules réussiront à satisfaire les besoins en œufs d’une petite famille. Après, c’est la superficie dont on dispose qui définira le maximum de poules que l’on peut adopter. Si l’on compte associer des coqs à l’aventure, il faudra 1 coq pour 8 poules. Attention cependant à se souvenir que lorsqu’on dépasse 50 poules, on est immédiatement considéré comme éleveur professionnel avec tous les règlements applicables afférents.

Faut-il un coq pour avoir des œufs ?

Cela pourrait paraître bizarre, mais une poule n’a pas besoin d’être accouplée pour pondre des œufs. Cependant, les œufs pondus dans des conditions de non-accouplement, sont des œufs non fécondés. Vous n’aurez pas besoin d’une couveuse ducatillon, si vous n’avez pas de coq.

Il peut arriver que l’on ait envie d’intégrer un coq à son poulailler (les poules en seront ravies). Dans ce cas, il ne faut pas perdre de vue qu’un coq chante au petit matin, parfois bien avant. Si son chant est agréable, il peut être importun pour les voisins. Il convient donc d’en tenir compte pour préserver les rapports de bon voisinage.

Où acheter mes poules ?

Étant donné que la plupart des éleveurs appartiennent à des associations, il est plus facile de trouver des adresses intéressantes. Pour cela, il suffit de se rendre sur le site de la Fédération Française des Volailles (FFV). Des sites sérieux et spécialisés fournissent des poules. Consulter les avis avant de s’engager serait utile. Les rayons animalerie des jardineries peuvent fournir des poules. Le site coco-eco (partenaire de la boutique ducatillon) propose des oeufs fécondés. Vous n’avez plus qu’à les placer dans votre couveuse automatique pour avoir vos poussins.

Combien d’œufs pourrons-nous espérer avoir ?

Une poule pond en moyenne un œuf par jour et peut aller jusqu’à 2, par jour. Certaines races de poule sont plus productrices que d’autres. Ainsi, en moyenne, 250 à 300 œufs sont pondus par an et par poule. Si la ponte baisse, donner à vos poules du calcium. Quelques exemples de ponte d’œufs selon les races :

  • Une poule rousse fournira en moyenne, 250 œufs par année. Un poulailler de 4 poules rousses, produira 1000 œufs en moyenne par année soit environ 19 par semaine.
  • Une poule Harco, tout comme la rousse, pondra en moyenne 250 œufs par an. Pour 4 poules Harco, le nombre d’œufs par an est donc de 1000 aussi ; soit 19 œufs environ par semaine pour les 4 poules.
  • Une poule Sussex, légèrement moins performante que les précédentes, produira 240 œufs en moyenne. Une volière de 4 poules Sussex, fournit en moyenne, 960 œufs par an, soit 18 œufs toutes les semaines.
  • La Gâtinaise boucle la marche avec une ponte annuelle de 170 œufs en moyenne. 4 Gâtinaises donneront ensemble, 680 œufs en moyenne par an, soit une moyenne de 13 œufs hebdomadaires.

Même si élever des poules n’ a rien de si compliqué, choisir son poulailler est une entreprise sérieuse qui exige que l’on s’y prenne méthodiquement. Bien suivis, nos recommandations seront d’une utilité certaine.